E3 2015 – Ce que je n’écrirai pas

Bon, pas besoin d’être un fin limier pour remarquer qu’en ce moment c’est pas la grosse activité sur le blog. Grosse perte de motivation, papiers pas fini qui s’entassent, gniagniagnia, rien de nouveau sous le soleil.
Mais la semaine dernière, c’était l’E3, l’Electronic Entertainment Expo, la « grand-messe du jeu vidéo » comme aiment l’appeler les média, spécialisés ou non.
Et alors autant l’année dernière j’avais fait un colossale effort pour couvrir l’événement malgré le décalage horaire et surtout pour ne pas perdre la motivation en route.

e3-2015

Mais cette année, pour l’E3 2015, j’ai décidé de faire l’impasse. Parce que la motivation n’était pas là, parce que le salon est couvert par un peu plus de site cette année, et surtout parce que j’avais un planning parfait pour en profiter à fond mais sans le temps pour l’analyse et l’écriture !
Mais comme je suis une grande bavarde qui aime donner son avis sur tout, j’ai quand même utilisé mon pouvoir magique « s’incruste partout » pour aller squatter un livestream et un podcast. Et donc donner mon avis sur cet E3 2015 sans avoir à prendre la plume… Ne suis-je pas merveilleusement ingénieuse ? :lol2:

Logo de zqsd, le podcast

Alors si le coeur vous en dit, vous pouvez me retrouver sur le livestream E3 2015 des petits gars (et la fille) de ZQSD à partir de la conférence Ubisoft (mais n’hésitez pas à écouter les commentaires de l’équipe sur la conférence Microsoft et la conférence  😐 ZZzzzZZZZ d’EA !).

lerendezvousjeux_15_E3-2015

Et si vous préférez l’audio à la vidéo, vous pouvez aussi m’écouter raconter toutes les bêtises du monde à propose de cet E3 2015, au milieu des informations exhaustives de monsieur Patrick Béja et des analyses hyper pointues du sieur JK Lauret dans l’épisode 15 du Rendez-vous Jeux.

Et puis si vous êtes sages, et si j’arrive à trouver le temps entre deux rendez-vous pro, je vous ferai peut-être un résumé de la GamesCom qui se déroule tous les ans début août en Allemagne.

GamesCom_2015

Author: Diraen

Pour maîtriser un peu mieux le concept de la Diraen (qui se prononce « dira haine »), il faut considérer que je suis maintenant une femme de 40 ans, qui aime tellement les jeux vidéo qu'elle travaille désormais à leur production et qui raconte sa vie ici, plus ou moins régulièrement, depuis plus de 15 ans.

Share This Post On

Et vous, votre avis ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.