[Preview] Alice au pays des merveilles Wii

Alice aux pays des merveilles - Wii

Après une petite preview de la version DS d’Alice au Pays des Merveilles, le nouveau jeu du studio Lyonnais « Étranges Libellule », je vous parle aujourd’hui de la version Wii.
Mais avant je repose les bases : dans ce jeu, Alice n’est pas un personnage jouable, elle se fait piquer la vedette par le chapelier fou, maitre des vues de l’esprit et donc, de la perspective; par le chat de Cheshire, spécialiste de l’invisible; par le loir, intenable et bagarreur et par le lapin blanc, qui commande au temps. Elle se contente de suivre cette tribu hétéroclite, dont le seul but est de l’emmenée, en un seul morceau au bout de l’aventure, pour le grand final (Je ne vous raconte pas sous peine de spoiler le film ! :happy: ).

Là où la version DS présentait Absolum en guest-star, la Wii accueille le lièvre de Mars, roi de la télékinésie. Dans le film, c’est définitivement le personnage qui me fait le plus flipper ; dans le jeu, c’est un des personnages les plus utiles, modifiant ou arrachant le décor grâce à son pouvoir télékinésique, pour mettre à jour des lieux cachés, des passages masqués, des objets nécessaires ou des sorties invisibles.
Mais bon honnêtement, mon perso préféré, c’est le loir, petit, rapide maniable. Au combat, il déchire !

Alice Au Pays des Merveilles - Wii - Cinématique - Le Loir

J’ai été bluffée par la qualité graphique. Parce que, nous leurrons pas, c’est la Wii, et mises à part quelques rares exceptions, en généralement, je trouve que les jeux Wii ne se démarquent pas par leur beauté.
Alice, c’est plutôt joli, si on met de coté les textures des visages humains (j’ai beaucoup de mal avec le rendu d’Alice et du chapelier). Tout est coloré, varié, soigné. J’avoue, j’ai totalement craqué pour l’univers psychédéliques. J’ai joué à peu près une demi-heure, Télécommande Wii (oui, parce qu’on ne dit pas Wiimote sauf au Canada !) et Nunchuck en main.

Une fois qu’on a compris que pour switcher entre les personnages, une touche suffit, et que presque tout dans le décor est destructible, ça devient rapidement un défouloir énorme et pourtant hyper immersif. J’avais vraiment l’impression d’être plongée au coeur de l’univers de Caroll, totalement baignée dans cet univers, soumis à cette logique qui lui est propre.

Alice Au Pays Des Merveilles - Wii - Décors

Au delà de la simple progression du scénario, le jeu est truffé d’objets et de passages secrets à découvrir et à collectionner, ce qui, d’après Étranges Libellules, porte la durée de vie du jeu à 12 heures.

Alice aux pays des merveilles Wii est aussi doté d’un mode multi (2 joueurs, un peu dans l’esprit de Mario Galaxy) où chacun choisi le personnage qu’il veut. L’avantage c’est que comme chaque personnage a des pouvoir qui lui sont propres et qu’au fil du jeu, il faut régulièrement utiliser les capacités de chacun, le multijoueur donne un vrai dynamisme à la progression.

Alice Au Pays Des Merveilles - Wii - HUD

L’aventure se déroule dans 14 lieux différents avec une progression « rétro localisée » (ouais, j’aime bien utiliser des mots tordus). En gros, vous aurez l’occasion de repasser dans des lieux déjà visités auparavant, mais pour les découvrir avec un gameplay différent : soit parce que vous aurez rencontré un nouveau compagnon, qui grâce à ses pouvoirs vous permettra d’accéder à de nouvelles parties du décor ou de découvrir le tableau sous un angle différent ; soit parce que vous aurez envie de revenir collecter des objets et des bonus que vous aurez manqué la première fois.

J’ai vraiment apprécié la maniabilité des personnages (même si les perso se retrouvent la tête en bas, on n’a pas envie de se fracasser la tête contre les murs pour cause de maniabilité inversée et illogique). La mise en œuvre des pouvoir de chacun est d’une simplicité enfantine et c’est un vrai bonheur d’explorer les décors colorés, grouillant de détails et complètement barrés.

Alice Au Pays Des Merveilles - Wii - Ingame

Alice au pays des merveilles à tout l’air d’être la bonne surprise du moment sur la Wii et ça tombe bien parce ça faisait longtemps que j’avais pas eu envie d’allumer cette console !

En conclusion, étranges libellules semble avoir réussi un véritable tour de force : d’abord en développant un jeu à licence qui ne mérite pas direct la poubelle, ensuite en produisant une version Wii et un version DS complètement différentes et pourtant aussi excitantes l’une que l’autre.

Et tout ça, c’est Français, Messieurs, Dames ! o/

Author: Diraen

Pour maîtriser un peu mieux le concept de la Diraen (qui se prononce « dira haine »), il faut considérer que je suis maintenant une femme de 40 ans, qui aime tellement les jeux vidéo qu'elle travaille désormais à leur production et qui raconte sa vie ici, plus ou moins régulièrement, depuis plus de 15 ans.

Share This Post On

Trackbacks/Pingbacks

  1. [Preview] Alice au pays des merveilles DS - - Plopisation - […] Pour le film, c’est une autre histoire… Rendez-vous demain, je vous parlerai de la version Wii ! […]
  2. [Critique] Alice Au Pays des Merveilles - Tim Burton - - Plopisation - […] pour prolonger l’immersion, jetez un coup d’œil aux jeux du même nom sur Wii et […]

Et vous, votre avis ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.