Les jeux vidéo tuent…

En fait, plus que les jeux, c’est surtout la bêtise américaine qui fait des victimes (certains diront « comme d’hab… »).

Une jeune femme de 28 ans meurt à Sacramento.
Cette jeune maman de trois enfants de 11 mois, 3 et 10 ans a voulu gagner la console Wii pour eux.
En effet, tout le monde sait que le nombre de consoles Wii vendues en Amérique (comme en Europe) n’était pas suffisant pour le nombre de demandeurs. Alors quand une radio organise un jeu du nom de « Hold Your Wee for a Wii » (littéralement « garde ton pipi pour la wii ») elle y participe.
Le but ? Boire un maximum d’eau en se retenant d’aller aux toilettes pour être désigné vainqueur.
Jennifer aurait but environ 8 litres d’eau la première heure. Mais elle a perdu.
Quelques heures plus tard, elle prévient qu’elle ne viendra pas au travail parce qu’elle a très mal à la tête. Elle sera retrouvée morte dans l’après-midi à son domicile.
Comment ? Apparemment, après une première autopsie, intoxication à l’eau.
Explication ? Une trop grand quantité d’eau absorbée en trop peu de temps par notre organisme engendre un déséquilibre chimique ainsi qu’un gonflement des tissus cérébraux pouvant entraîner le coma ou la mort.
Ce qui me file vraiment la gerbe dans cette histoire c’est que d’abord, une assistante maternelle a appelé durant l’émission pour informer les gens et les organisateurs des dangers de ce genre de « jeu ». L’un des présentateurs aurait alors répondu : « oui, nous le savons bien ». Et son collègue d’ajouter que les participants ayant signé une décharge, s’il leur arrivait quelque chose, les organisateurs n’étaient pas responsables. Un des deux aurait eu la classe de dire que de toute façon, si les participants devaient vomir, ils vomiraient et que s’ils vomissaient, ils seraient automatiquement éliminés.
Mais Connards quoi!
Et puis je peux pas m’empêcher de penser aux trois bouts de chou qui n’ont plus de maman…
Mais bon tout va bien parce que la station de radio a renvoyé toute l’équipe de l’émission … Ca compense quoi… -_-

Un jeune homme est abattu à cause de la PS3
A la mi-novembre, des PS3 sont volées lors d’une attaque à main armée. Début décembre, Peyton Strickland, un jeune homme de 18 ans, est un des principaux suspects.
Lui il le sais pas, il joue à la Ps3 avec ses deux colloc tranquilou-pépérou. En plus, la nouvelle manette, la sixaxes est dépourvue de fil, c’est trop bien! Et quand on frappe à la porte, il se lève et va ouvrir. C’est là que le sheriff et ses adjoints venus pour l’arrêter ont fait « une bourde ». L’adjoint Chris Long le crible de balles et n’oublie pas le berger allemand du jeune homme qui traînait dans le coin.
Pourquoi ? Légitime défense d’après lui
Explication ? La Sixaxis :

 Comment? Ca ? ça ressemble pas à une arme ? Ah mais si bien sur… Regardez-la par en dessous, de biais, en fermant un œil. Alors ? Surtout que le pauvre gosse je pense pas qu’il ait ouvert en brandissant sa manette d’un air menaçant. Elle devait être pendouillée dans sa main, au bout de son bras ballant, position favorite des ados.
MAIS COMMENT ON PEUT ETRE AUSSI CON !
Et puis comme les américains sont classes, ils ont puni l’adjoint (La justice n’oublie pas Peyton Strickland) et puis en fait non (La justice, c’est très surfait, quand on y repense…).
Pas la peine de préciser que je partage au plus au point l’opinion qu’exprime Dereck dans ses articles.
Si quelqu’un a des armes de destruction massives (autre que la Sixaxes j’entends) je propose de les tester sur les américains pour voir… (C’est mal mais là maintenant tout de suite, je le pense
)

Author: Diraen

Pour maîtriser un peu mieux le concept de la Diraen (qui se prononce « dira haine »), il faut considérer que je suis maintenant une femme de 40 ans, qui aime tellement les jeux vidéo qu'elle travaille désormais à leur production et qui raconte sa vie ici, plus ou moins régulièrement, depuis plus de 15 ans.

Share This Post On

Et vous, votre avis ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.