BlizzCon 2014 – OverWatch, le nouveau jeu de Blizzard

blizzcon_logo

Il y a dix jours, les portes du Convention Center d’Anaheim se refermaient sur la huitième édition de la BlizzCon.
Le rendez-vous annuel entre Blizzard et ses fans à été riche en annonces plus ou moins intéressantes suivant les préférences de chacun.
Mais c’est surtout la révélation d’une nouvelle licence qui a le plus retenu mon attention parce qu’elle s’avère intéressante sur plusieurs plans

D’abord parce qu’Overwatch est une nouvelle licence, un tout nouvel univers, chose que Blizzard n’avait pas proposé depuis Starcraft en 1998, il y a 16 ans.
Ensuite parce qu’avec ce jeu la firme d’Irvine se lance sur un nouveau type de jeu, assez éloigné de leur zone du confort : le FPS.
Et enfin parce qu’Overwatch est clairement un produit destiné à l’e-sport. Avec le succès de Starcraft, le mode arène de World of Warcraft et les récentes annonces sur HearthStone, Blizzard s’impose de plus en plus comme un éditeur incontournable de la scène du sport électronique.

Et puis une nouvelle licence c’est toujours excitant, d’autant plus que l’univers du jeu s’inscrit parfaitement dans l’ère du temps : les super héros ont imposé leur marque partout, sur la majorité des produits culturels mais aussi dans le sport.

À l’image d’un Team Fortress 2, Overwatch est une FPS coopératif qui verra s’affronter deux équipes de six joueurs. Quatre différents types de classes seront disponibles avec des variations pour chaque profil. Le jeu est pour le moment prévu sur PC et une première phase de bêta a été annoncée pour 2015.

Pour avoir quelques temps regarder les compétitions de Painkiller et de Quake III (à la grande époque de Fatal1ty), je suis assez emballée à l’idée de me replonger dans l’univers des compétitions de FPS, d’autant plus que Blizzard à affirmer une forte ambition de ramener du fun dans ce type de jeu ainsi qu’une forte coopération aux joueurs afin de rendre l’ambiance générale de la scène plus “saine”.
Et puis puisque le mot d’ordre de Blizzard est Easy to play, hard to master (Facile à jouer, difficile à maîtriser) ça pourrait même être l’occasion pour moi de m’y mettre, juste pour le fun !

Entre Overwatch et Evolve, mon année vidéoludique 2015 sera placée sour le signe du FPS ou ne sera pas !

OverWatch_team

Author: Diraen

Pour maîtriser un peu mieux le concept de la Diraen (qui se prononce « dira haine »), il faut considérer que je suis maintenant une femme de 40 ans, qui aime tellement les jeux vidéo qu'elle travaille désormais à leur production et qui raconte sa vie ici, plus ou moins régulièrement, depuis plus de 15 ans.

Share This Post On

Trackbacks/Pingbacks

  1. BlizzCon 2014 - HearthStone - Gobelins et Gnomes et autres nouveautés - Plopisation - […] Il y avait de quoi contenter les fans de toutes les licences, il y a dix jours, lors de…

Et vous, votre avis ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.