Phonebloks : Le téléphone du futur sera-t-il durable ?

Ma trouvaille de la semaine dernière c’est une jolie (mais ultra excitante) utopie : « Phonebloksle portable écolo » aussi appelé « le téléphone modulable ».
Kékédi ? 
Le concept est hyper simple : ne plus avoir en termes de hardware dans son téléphone que ce dont on a vraiment besoin. Et changer les fonctionnalités au gré de ses besoins. L’avantage écologique est non négligeable : au lieu de renouveler son téléphone tous les deux ans, pour un nouveau produit « plus » (plus puissant, plus rapide, avec un capteur photo plus précis, avec une mémoire plus grosse, etc.) il suffira de changer les modules qui le composent. Du coup, moins de déchets, moins de pollution et moins d’argent siphonné de votre compte en banque.

Mais une vidéo simple vaut mieux qu’un long discours (activez les sous-titres français si besoin) :

Alors soit, le concepteur, Dave Hakkens, ne parle pas de la façon dont il compte résoudre les problèmes de compatibilités (et les fans d’assemblage de Pc homemade savent de quoi je parle), mais justement, si on y arrive avec nos Pc, qu’est ce qui nous empêcheraient de la faire pour nos téléphones ?

Après, reste à savoir si les constructeurs sont prêts à voir leur chiffre d’affaire fondre à vue d’oeil. Parce que ne rêvons pas, entre un nouvel Iphone vendu 500- 600 € tous les deux ans et des composants à 100 € vendus au gré des vrais besoins des clients, l’entrée de gros sous est moins massive et moins régulière (ça marche aussi pour Samsung, Nokia, LG, etc.)

Bon, il va aussi falloir que le monsieur trouve un habillage un peu sexy, parce que le format Lego, c’est bien marrant mais dans la poche arrière du jean, ça pique les fesses…

En tout cas, si vous voulez soutenir cette idée ingénieuse, je vous invite à vous rendre sur la page ThunderClap du Phonebloks (puisque c’est son nom officiel) et suivre Dave Hakkens sur son twitter.

Author: Diraen

Pour maîtriser un peu mieux le concept de la Diraen (qui se prononce « dira haine »), il faut considérer que je suis maintenant une femme de 40 ans, qui aime tellement les jeux vidéo qu'elle travaille désormais à leur production et qui raconte sa vie ici, plus ou moins régulièrement, depuis plus de 15 ans.

Share This Post On

1 Comment

  1. Ou comment réinventer la guerre entre le compatible IBM et le Mac.

    Post a Reply

Et vous, votre avis ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.