Geekopolis 2014 – L’appel aux geeks

Si vous avez suivi mon engouement pour Geekopolis l’année dernière (une toute petite série de 8 billets sur le sujet et encore, je me suis arrêtée en cours de route), vous savez qu’à mes yeux c’est le meilleur salon français consacré aux mondes imaginaires que j’ai eu le plaisir de fréquenter. Je ne vais pas vous refaire la promo mais on en trouve pour tous les goûts , au travers des 5 quartiers thématisés (S.F, Steampunk, Culture Asiatique, Med-Fan et Hard-Science). On y est dépaysé et intellectuellement stimulé (ce qui est de plus en plus rare avec cette mode du « geek-pompe-à-fric » que nous devons subir) mais vous vous souvenez surement que ma grande crainte à la fin du salon c’était que le nombre de visiteurs ait été trop faible. Car qui dit trop peu de fréquentation dit trop peu de sous dans les caisses pour permettre aux organisateurs d’avoir les fonds nécessaires à l’organisation d’une édition « Geekopolis 2014« . Et à priori, je ne me suis pas trompée : malgré les 9 000 visiteurs qui ont arpenté les quartiers de la cité imaginaire, les créateurs de Geekopolis n’ont aucune certitude de voir leur concept revivre cette année (et ils n’ont pas vraiment été aidés par les évenements). Geekopolis 2014 ne se fera pas sans ses habitants Mais la mode est au crowdfunding, ce modèle économique qui permet aux gens de voter, grâce à leur portefeuille, sur ce qu’ils veulent voir exister ou non. On a ainsi vu renaître de leurs cendres des concepts qu’on croyait mort (Véronica Mars ou Shadow Run version jeu vidéo) et émerger des idées vraiment sympa (Inside³ ou Geek Pack). Du coup, la question est claire : Ami geek, voyageur de l’imaginaire, as-tu envie de voir renaître la cité rêvée ? Si oui, lis donc  un extrait du communiqué de presse ci-dessous :

Pour voir réapparaître cette cité éphémère, les créateurs de Geekopolis font aujourd’hui appel aux Internautes. Le Dernier Bar Avant la Fin du Monde et My Major Company ont lancé le mois dernier une opération visant à proposer aux passionnés des cultures de l’imaginaire des projets innovants, et de s’y associer. Le premier à voir le jour était l’adaptation en série télévisée du Donjon de Naheulbeuk. Convaincue que la force du festival Geekopolis provient de l’implication de ses intervenants mais également et surtout de son public, l’équipe organisatrice de l’évènement a choisi de proposer aux internautes d’en devenir les parrains afin de permettre à la deuxième édition d’avoir lieu.

Après tout, le slogan de Geekopolise est « le festival dont vous êtes le héros » et ce n’est pas illogique de débuter l’aventure en manifestant son soutien au projet. A noter que même si cette année vous ne pouvez pas être présent (Geekopolis, s’il a lieu, se tiendra les 17 et 18 mai, Porte de Versailles à Paris), l’appel au don prévoit aussi des contreparties n’incluant pas d’entrées au salon mais des goodies (et ça commence avec le statut de Voyageur Galactique à 3 €).

Pour vivre Geekopolis de l’intérieur et profiter d’exclusivités, les contributeurs, pourront choisir de devenir des Citoyens, Ambassadeurs, Jedi, Super-Héros ou Empereur. Pour les accros aux jeux vidéos, une après-midi de jeux et de compétition avec le célèbre Marcus, animateur sur les chaines GameOne et NoLife ! Pour les fans de culture japonaise, un dessin original personnalisé et dédicacé de Shinji Aramaki le réalisateur du film « Albator, Corsaire de l’espace » qui sort en salle à Noël ! Et pour les plus passionnés, un pass VIP pour passer les deux jours au plus près de tous les guests et partager un repas avec eux !

Inutile de préciser que je vous encourage fortement à vous pencher sur le projet et  à le soutenir s’il vous intéresse ! Cette année, j’aimerai vraiment à nouveau pouvoir m’exiler à Geekopolis et me déconnecter du quotidien. Ce projet est proposé sur My Major Company jusqu’au 31 janvier 2014, alors n’attendez pas !

Author: Diraen

Pour maîtriser un peu mieux le concept de la Diraen (qui se prononce « dira haine »), il faut considérer que je suis maintenant une femme de 40 ans, qui aime tellement les jeux vidéo qu'elle travaille désormais à leur production et qui raconte sa vie ici, plus ou moins régulièrement, depuis plus de 15 ans.

Share This Post On

2 Comments

  1. J’aime pas la prise de risque limité pourtant j’aime leur palier « docteur »

    Post a Reply
    • Il s’agit pas d’une prise de risque limitée là en l’occurrence. C’est qu’ils ont pas entrer assez de monde l’année dernière et que la halle qui les a accueilli leur a escroquer 70 mille boules.
      Ils ne sont pas en déficit, ils n’ont juste pas assez d’argent pour un Geekopolis deux. Les mauvaises langues diront qu’ils en ont trop fait pour une première édition, ce qui est tout à fait possible. Mais en même temps, ils ont réussi leur pari, ils ont vendu du rêve. S’ils avaient fait plus petit, moins grandiose, je ne suis pas certaine que je serai aussi emballée pour revenir en 2014 !

      Post a Reply

Trackbacks/Pingbacks

  1. Le festival Geekopolis 2014 financé à 100% - Plopisation | Plopisation - […] nouvelle ! En novembre dernier, je vous parlais de la campagne de levée de fonds lancée par les créateurs…

Et vous, votre avis ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.