Geekopolis 2013 – Zoom #1

Geekopolis Day !

Pour commencer cette série (? La flemme, tout ça) de Zooms, parlons de mes deux gros coups de coeur de cette édition 2013 (pour information, tout ce que je vous raconte, je l’écris de tête. Nous ne sommes donc pas à l’abri d’un contre-sens, d’une mécompréhension, d’un vautrage total qui sera judicieusement camouflé par une modification massive de ce bille APRES sa publication.

Mon premier coup de coeur avait prit ses quartiers à Nautilus. Il s’agit du stand tenu par l’atelier Uni’verre Creations.

IMG_3317-copie.jpg

Uni’Verre propose une gamme d’objets décoratifs, d’ambiance steampunk, en pièce unique ou série limitée.

Utilisant le savoir-faire des Maîtres Verriers et l’imagination de ses créateurs, Uni’Verre présente le fruit de ses expériences : une collection d’objets hybrides mêlant verre, métal et autres matériaux.

IMG_3324-copie.jpg

Céline et Anaëlle, les deux souffleuses de verre et « vitrailleuses » avaient amené une magnifique collection d’insectes de métal, d’abat-jours décorés et de vitraux personnalisés.
Impossible de ne pas craquer devant la précisons, la minutie et le rendu esthétiques de leurs productions.

IMG_3322-copie.jpg

J’ai complètement fondu devant cette magnifique araignée, qui du coup, avec 30 heures de travail nécessaires à sa conception ne me paraît plus si coûteuse du haut de ses 200 euros affichés, sous sa bulle de verre soufflé à la bouche .

IMG_3320-copie.jpg

J’ai aussi particulièrement apprécié les vitraux personnalisés. Une photo, une image et hop, après maintes heures de travail, vous aurez une représentation quasi identique à l’original.
Oui, quand je suis passée, c’était l’heure du pays des merveilles.

IMG_3330-copie.jpg

L’atelier de l’univerre se trouve dans le 15e. Pas trop loin de chez moi, du coup, je me prends à rêver d’aller y faire un petit reportage photo, juste pour le plaisir des yeux (et ramener, pourquoi pas une jolie création….)

IMG_3323-copie.jpg
Pour découvrir encore plus de création, c’est sur leur page Facebook que ça se passe

Mon autre coup de coeur, je l’ai rencontré au premier étage de Geekopolis, en parcourant Avalon. Ils me sont tombés dessus au détour d’un stand de travail du cuir. Bon, soit, ils ne sont pas littéralement tombés sur moi, mais ils ont quand même dû se pencher bien bas pour venir murmurer à mon oreilles, les lutins zozotant de la Délégation de la Lutine des Jeux.

IMG_3273-copie.jpg

Perchés sur leur hautes échasses ou les pieds bien assurés sur la terre ferme, ils ont su en quelques phrases m’entraîner avec eux dans leurs terres natales bien loin de Geekopolis. Surtout qu’ils viennent semblent rejoindre notre univers par le biais du trou du cul du monde de la campagne Bretagne les bougres ! De Pontivy même ! (Si tu as dit comme Ludis Factory, c’est bien, tu suis…).
Ils ont l’air d’être de tous les événements sympa, alors à défaut de les voir me dépouiller durant un GN, j’espère revoir la Compagnie Dro Lig bientôt !

IMG_3276-copie.jpg

J’étais quand même assez frustrée d’avoir raté les hommes chats quelques heures avant mais c’est pareil, j’espère bien recroiser très vite  la Compagnie Talik au détour d’une fête médiévale

Author: Diraen

Pour maîtriser un peu mieux le concept de la Diraen (qui se prononce « dira haine »), il faut considérer que je suis maintenant une femme de 40 ans, qui aime tellement les jeux vidéo qu'elle travaille désormais à leur production et qui raconte sa vie ici, plus ou moins régulièrement, depuis plus de 15 ans.

Share This Post On

Et vous, votre avis ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.