[Event] GamonGirls Party #4

Whaouu ! Qu’elle était bien la quatrième GamonGirl Party qui s’est tenue il y a une dizaine de jour ! Et qu’est-ce qu’on est loin du côté « girly-plan-plan » qui avait valu à mon premier Girl Geek Dinner sa place dans mon article sur la semaine du sexisme il y a deux ans !

Adieu les paquets de Chocapic et le karaoké, bonjour la Tech et l’ambiance tamisée de la Favela Chic, près de république. Bon ne nous emballons pas trop non plus, ces soirées sont définitivement destinées à notre côté fille plus qu’à notre côté geeke, comme me l’avait expliqué Sandrine de GamonGirls.

Photo - Stand présetant un bon nombre de produits
Iomega y a présenté ses supports de stockage, particulièrement ses durs anti-chocs, sans pour autant qu’on tombe dans des trucs cheap, girly et dépourvu d’intérêt, ce qui pour moi est déjà un gros progrès.
Du côté de chez Logitech on a eu droit à des packs « pour filles » d’accessoires décorés, très jolis mais j’aurai apprécié voir aussi des produit plus high-tech et gaming, comme le clavier  G510, une souris G500 ou même G700, etc… C’est bien beau de présenter des trucs choupi, mais c’est dommage de passer à côté de l’occasion de sensibiliser toutes ces demoiselles au matériel plus « lourd ».

Photo - Stand Logitech avec accessoires présentés sur cubes lumineux
Mais mon coup de cœur était juste à côté : Swatch et sa collection Hiroyuki Matsuura. Dessinées par l’artiste nippon, ces montres se parent d’illustrations teintées manga, avec des personnages créés spécialement à cette occasion. Et pour 50 €, on a une montre très sympa, étanche, à la finition soignée, au bracelet « raccord » et surtout, « de qualité suisse ». Je ne vais donc pas me priver hein ! Non, la vraie question c’est laquelle choisir ? (J’attends vos avis).

Photo - Présentoir Swatch avec le logo de la collection Hiroyuki Matsuura
Coup de cœur également pour Paperblanks (oui ce n’est pas parce qu’on est geek qu’on n’aime pas le doux contact du papier sous le feutre), qui, en plus d’offrir aux invitées un magnifique carnet, avait invité un peintre calligraphe professionnel.

Photo - Stand Paperblanks animé par un calligraphe
Photo
Sympa et chaleureux, Michel d’Anastasio m’a fait une jolie gestuelle sur mon carnet tout neuf.
Les curieux peuvent d’ailleurs retrouver ses œuvres sur son site.

J’ai également pu discuter avec une représentante de Mindscape au sujet des avancées de Karotz. Ben oui, après l’article pas vraiment flatteur de Nalexa sur le lapin, j’étais assez curieuse de savoir où on en était des applis et de leur disponibilité. Bon j’avoue que le « on sort environ 10 appli par semaine en ce moment » ne m’a pas tellement convaincue. Mais on en reparlera, puisque j’héberge actuellement un lapin de troisième génération à la maison.

Photo - Karotz décoré de stickers tronant fièrement sur sa boite
Mais le clou de cette soirée, c’était, avec quelques jours d’avance, l’anniversaire de mon pote Sonic, la mascotte de Sega, qui nous à fait l’honneur de son imposante présence.
En même temps, quand on voit le magnifique gâteau auquel il a eu droit, il aurait été un peu fou de rater ce rendez-vous.

Photo - Mascotte Sonic avec un monsieur dedans qui doit crever de chaud
Au final, une soirée toujours très « fille » (je vous fais grâce du stand déguisement par Danette et du stand maquillage que je n’ai pas pu/voulu approcher), même si moins clichée que ce à quoi je m’étais habituée puisque de plus en plus Tech.

Mais bon, l’heure était au gâteau, alors ça va.

Du coup, j’attends avec impatience la prochaine puisque Sandrine améliore son concept de rendez-vous en rendez-vous !

Photo de Sandrine Camus et de la mascotte Sonic

Author: Diraen

Pour maîtriser un peu mieux le concept de la Diraen (qui se prononce « dira haine »), il faut considérer que je suis maintenant une femme de 40 ans, qui aime tellement les jeux vidéo qu'elle travaille désormais à leur production et qui raconte sa vie ici, plus ou moins régulièrement, depuis plus de 15 ans.

Share This Post On

Et vous, votre avis ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.