[Event] Journée Strike Back – Opération slip rouge

Il y a longtemps, très, très longtemps… Ah non, on me dit dans l’oreillette que c’était il y deux semaines et demi… Le temps passe trop vite.

Enfin bref, le 21 juillet dernier j’ai été convoquée place de la concorde pour un ordre mission émanant directement du MI-6 (si tu es un gros ignare c’est l’équivalent de la CIA, c’est à) dire que c’est « juste » l’employeur de James Bond).

Ordre de mission avec entête de MI6

Là, j’ai retrouvé une dizaine de blogeurs pour une mission en territoire HOSTILE ! Carrément la JUNGLE : de l’autre côté du périph’, une forêt près de Cergy Pontoise, dans le val d’Oise.

Le mission était, si on l’acceptait, de recouvrir nos petits camarades de peinture à l’aide de balles propulsée à près de 300 km/h. Oui madame, s’adonner à du paintball, oui….

combinaison, casque et gants de protection, posés sur le comptoire

Entre mon genou foireux et mon mini-moi qui arrive dans moins de trois mois, j’ai décidé de passer mon tour et d’endosser le rôle de gentil paparazzi pendant que les autres allaient jouer les victimes. Pas moyen que j’aille me fouler la chevilles au milieu des racines, que je me ramasse bide le premier (la variante de tête la première) et de toute façon, avec ma capacité respiratoire de moule en ce moment, je serai tombée inanimée avant même de début de la partie.

Lanceur posé sur une table avec en arrière plan des joueurs en train de se placer

Alors on s’est bien marrés : eux, à crapahuter dans tous les sens en tirant sur leurs petits camarades, et moi, à prendre des photos, et à me moquer gentiment des « tombés au combat », qui sortent du terrain de jeu l’échine courbées, les bras bien haut, l’œil humide, craignant l’impact sur leur petit popotin d’une balle tirée à courte distance. (et je peux vous dire que ça fait mal. C’est la guerre quoi…)

Deux "morts" sortent du terrain les mains en l'air

Je passerai sur les gros relou « des anciens de la légion qui m’ont fait des réflexions hilarantes sur les femmes enceintes et les chiards à chaque fois que je les ai croisés sur le terrain et qui ont finit par venir nous faire la conversation pendant notre « pot des héros », embaumant les environs de leur haleine chargée d’alcool et tout slip rouge dehors, dépassant joyeusement du pantalon par devant ET par derrière en bonus.

L'équipe des champions prenant la pose encore en "uniforme"
Du coup, on a, à l’unanimité, rebaptisé l’opération « Strike Back » en « opération slip rouge ». Car oui, tout ce joyeux bordel avait été organisé par l’agence Waytoblue (et l’invincible Gwen) à l’occasion de sortie du coffret de la saison 1 de la série Strike Back – Cinemax – Project Dawn (disponible en DVDet Blu-ray depuis, ben, aujourd’hui, dans toutes les bonnes crémeries).
Photo du boitier Blu-Ray de Strike Back Je tire d’ailleurs mon chapeau à l’agence pour cet évènement super original et plutôt raccord avec le thème de la série, ça change !

Pour ma part, cette journée en pleine air était vraiment mémorable et définitivement, je pense que je vais me booker une petite partie de paint-ball l’année prochaine, dès que j’aurais récupéré un peu la forme. Si vous voulez savoir comment les VRAIS combattants ont vécu ça, Cocole et Elphege le raconte mieux que moi !

En attendant, j’ai commencé à regarder les épisodes de Strike Back, série britannique distribuée par HBO, basée sur les romans de Chris Ryan, ancien SAS ; en gros, on suit la traque d’un terroriste par la cellule 20 tout autour du monde. Pour le moment, ça envoie du lourd, donc je vous raconte très bientôt !

Author: Diraen

Pour maîtriser un peu mieux le concept de la Diraen (qui se prononce « dira haine »), il faut considérer que je suis maintenant une femme de 40 ans, qui aime tellement les jeux vidéo qu'elle travaille désormais à leur production et qui raconte sa vie ici, plus ou moins régulièrement, depuis plus de 15 ans.

Share This Post On

Et vous, votre avis ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.