Assassin’s Creed s’expose chez Arludik, à Paris

En ce moment, à Paris, sur l’île de la cité, se tient une exposition sur Assassin’s Creed.

Oui messieurs dames, une VRAIE expo, chez Arludik, une galerie d’ART !

Des recherches graphiques et dessins préparatoires, des characters design, en bref, 35 œuvres à l’origine de la création de l’univers d’Assassin’s Creed I, II et BrotherHood; 35 oeuvres accessibles au public jusqu’au 30 octobre 2010, gratuitement.

35 oeuvres originales

Pour Serge Hascoët, Directeur de Création chez Ubisoft, « C’est une première pour les équipes créatives d’Ubisoft, qui verront leurs travaux exposés dans une galerie. Cette exposition prouve que les œuvres des artistes de l’industrie du jeu vidéo passionnent des joueurs à travers le monde entier. »

Les tableaux (estimés par un commissaire-priseur expert en art) sont en vente (prix allant de 600€ à 2 000€). Pour les collectionneurs moins fortunés deux des œuvres ont été déclinées en série limitée (149 exemplaires), plus abordables, puisque les lithographies sont affichées à 60 et à 80€.

Et face à de tels prix, je suis partagée :

D’abord, je trouve cela horriblement cher.
Attention, entendons-nous bien, je ne trouve pas aberrant de payer ce prix là pour une œuvre d’art, mais bon… pour des tableaux Assassin’s Creed …
Pourtant je considère les œuvres que j’ai vu hier comme des œuvre d’art à part entière, n’y voyez aucune dépréciation du travail de l’artiste sous prétexte que le sujet est un jeu-vidéo.
Non, c’est tout simplement que ces tableaux sont des œuvres numériques imprimées sur toile.
Et que je considère que quand on lâche un billet de 2 000€, on paye le temps passé par l’artiste sur une œuvre UNIQUE.
Hors, là, rien n’empêche l’artiste, ou Ubisoft, de faire réimprimer le tableau, et ce à l’infini, puisque la source numérique, elle, ne devient pas propriété de l’acheteur.

Des oeuvres numériques portées sur toile

Et là je dis « gloups, pas sûre que l’investissement vaille vraiment ce prix ».

Par contre la bonne nouvelle, c’est que les recettes des ventes seront versées à MO5, l’association, aux membres bien sympa, partenaire entre autre du Bargaming, dont le but est de préserver et de partager l’histoire et la culture des jeux vidéo (au travers d’expo comme Museogames par exemple).

Notez cependant que je vous déconseille de faire la même erreur que moi, à savoir une heure quinze de transport en commun, aller-retour, pour vingt minutes maximum d’exposition.
Avec « seulement » 35 œuvres, l’expo d’Arludik ne suffit pas pour occuper un samedi après-midi, et c’est bien dommage, parce que j’aurais été bien partie pour une heure d’expo.
C’est plutôt une détente, que du bonheur pour les yeux, à caser entre deux boutiques lors d’une séance shopping ou à intégrer dans une journée « découverte de l’île de la cité ».

Une expo malheureusement trop restreinte

D’ailleurs, je pense retourner régulièrement visiter cette galerie, car leur orientation est vraiment super sympa, et c’est l’occasion de découvrir ce qu’on ne voit que rarement ailleurs, lisez plutôt :

Arludik est la première galerie consacrée aux artistes qui créent les chefs d’œuvre de la Bande Dessinée, du film d’animation, du cinéma, des mangas, du jeu vidéo… et qui dessinent, pour divertir, les images les plus marquantes de notre époque. Créée par Jean-Jacques et Diane Launier en 2004 sur l’Ile Saint Louis à Paris, la galerie Arludik fut la première au monde à exposer les œuvres originales issues du film d’animation, du cinéma, de la bande dessinée, des mangas, du jeu vidéo, afin de les instituer en véritable courant artistique contemporain : l’art ludique.

Donc en résumé, filez vite voir cette petite expo, parce qu’on ne voit que trop rarement ce type d’initiative, parce que cette expo vaut tout de même le déplacement et surtout gardez un œil sur la galerie !

Exposition Assassin’s Creed : du 05/10/10 au 30/10/10 / Galerie Arludik, 12-14, rue Saint-Louis en l’Ile / 75004 Paris.

La galerie est ouverte du mardi au samedi de 14h à 19H.

Assassin's Creed - L'expositionAh, et tant qu’a parler (encore) d’Assassin, notez que c’est aujourd’hui que la Béta Multijoueur est dispo pour ceux qui l’ont précommandée.

Et pour les autres, en attendant le 18 novembre, il reste les trailers.
Ici, une vidéo mettant en avant le gameplay « exotic » du jeu et surtout, surtout, étant une grande fan de De Vinci, je suis toute émoustillée à l’idée de pouvoir diriger le Char de combat, sachant que j’ai tant bavé sur les plans étant gamine.

Author: Diraen

Pour maîtriser un peu mieux le concept de la Diraen (qui se prononce « dira haine »), il faut considérer que je suis maintenant une femme de 40 ans, qui aime tellement les jeux vidéo qu'elle travaille désormais à leur production et qui raconte sa vie ici, plus ou moins régulièrement, depuis plus de 15 ans.

Share This Post On

5 Comments

  1. @Spookymic : oui et si tu vas sur leur site, tu verras qu’ils ont aussi fait des expo avec des recherches issues de films d’animation ou de BD.
    Je suis assez fan 🙂

    @Masa : pour moi, « exotic » signifie « qui n’est pas commun dans le reste du jeu ». Donc oui, je pense que c’est entre autre l’utilisation des machines de Leo, des trucs que tu ne peux faire qu’une seule fois dans le jeu quoi…

    Post a Reply
  2. Cette galerie a aussi exposé beaucoup de photos de films entre prépa et tournage… elle a une programmation vraiment éclectique.

    Post a Reply

Trackbacks/Pingbacks

  1. Dead Space 2 s’expose chez Arludik, à Paris - - Plopisation - […] Après Assassin’s Creed, c’est au tour de Dead Space 2 de s’inviter chez Arludik et d’inaugurer le nouvel espace d’exposition situé au…
  2. Les tweets qui mentionnent ce billet - [...] Ce billet était mentionné sur Twitter par Mimachan, ArchipelDesAmazones. ArchipelDesAmazones a dit: Chez @Diraen >> Assassin’s Creed s’expose chez…

Et vous, votre avis ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.