Le gazouillis du mercredi #11 – Hommage à Michael Jackson

Mon dieu c’est de pire en pire, le gazouillis du mercredi arrive maintenant le vendredi… !?
Mais j’ai une super excuse (bientôt développée dans un nouveau billet) en ce moment je n’ai pas de vie perso !

Bon plus personne sur cette planète (à part peut-être les animaux candidats enfermés dans le loft de Secret Story) n’ignore que The King of the Pop est décédé jeudi dernier.
Michael Jackson et moi, c’était une longue histoire, puisque mon petit frère a eu sa période « c’est mon icône, mon héros, mon idole… ». Du coup, mon ressenti pour le défunt musicien oscillait entre répulsion-pour-cause-d’overdose et admiration (pour la musique toujours hyper dansante et l’attrait du cadeau d’anniversaire facile).
Et puis il y a eu Moonwalker sur ma Megadrive, et rien n’a plus jamais été pareil…

Bref ! Tout le monde y a été de son petit hommage et j’ai décidé de suivre le mooooooove (un billet facile, quoi ) !
Mais comme je ne suis pas du genre à hurler mon désespoir devant ma web-cam sur Youtube, j’ai opté pour autre chose (ça tombe bien puisque je ne suis pas vraiment désespérée).

On peut dire tout ce qu’on veut sur Michael Jackson, c’est quand même le mec qui a réussi à rassembler un nombre hallucinant d’artistes (hyper bankables à l’époque) devant le même micro, sur le même clip.
Mais si ! Personne n’a pu échapper à We are the world.

Deux choses en ont découlé :
Une super négative: la mode des Charity Song (ma préféré dans la catégorie « über ridicule » étant « Enfant de Bosnie à l’abri » par les TLC : les Tender Loving Care, une bande de mannequins que personne n’a eu la gentillesse d’informer qu’ils chantaient comme des casseroles – tellement naze que je n’en ai trouvé quasiment aucune trace sur le web.

Une positive : We Fuck the World par les Guignols . Parce qu’on peut dire tout ce qu’on veut: que c’est facile, que c’est de l’anti-américanisme primaire etc. Je m’en fous!
We Fuck the World me met instantanément de bonne humeur. La méga banane et tout ! Alors que ça ne fonctionne pas du tout avec l’originale !

Et enfin pour finir, un petit clin d’œil qui a failli me faire verser ma larme cette semaine (au boulot en plus… la honte).

Fabrissou_et_Michael

La suite de la planche est gentiment mise à disposition par @fabrissou… J’en ai encore des frisson partout !

Do You Remember
When We Fell In Love
We Were Young
And Innocent Then
Do You Remember
How It All Began
It Just Seemed Like Heaven
So Why Did It End

PS : Si vous voulez voir tout le génie de Quincy Jones à l’œuvre, vous pouvez matter le making of (enregistrement des choeurs par Michael) de We Are the World. Ce mec un arrangeur de génie ! S’il pouvait attendre encore longtemps pour rejoindre son pote, ce serait cool !

Author: Diraen

Pour maîtriser un peu mieux le concept de la Diraen (qui se prononce « dira haine »), il faut considérer que je suis maintenant une femme de 40 ans, qui aime tellement les jeux vidéo qu'elle travaille désormais à leur production et qui raconte sa vie ici, plus ou moins régulièrement, depuis plus de 15 ans.

Share This Post On

Et vous, votre avis ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.