[Critique] La princesse et la grenouille (The princess and the frog) – Disney

Mercredi, j’étais le « plus one » de Nalexa pour aller voir La princesse et la grenouille, le nouveau vrai dessin-animé de Disney. Nalexa a pensé à moi parce qu’elle sait que, comme elle, je suis une vraie fan de Disney (on s’est même fait des duos et autres battles sur le singstar consacré aux grands titres des dessins-animés Disney, c’est pour dire !).
Donc voilà, mercredi, invitée par Le club 300 Allociné, aussi excitée qu’une gamine de 6 ans, je me suis pointée au forum des images à châtelet, pour revoir enfin un bon vieux dessin-animé en 2 D, comme on en faisait dans mon enfance !

Remettons les choses dans le contexte. La firme Disney a abandonné les dessins-animésen 2004. Ca fait une plombe, mais en même temps, le dernier « chef d’œuvre » sortis des studios c’est « La Ferme se rebelle ». Un truc qui semble se définir par un humour complètement lourdingue et un parti pris artistique quasi-inexistant. La ferme se rebelle, ça ressemble plus un bon moyen métrage des Looney toons qu’a un Disney grand cru.

Du coup j’avoue, après avoir vu la bande annonce de ce film, et m’être jurée de ne surtout pas aller le voir, j’avais appris la fermeture des studios 2D de Disney sans grande émotion. C’était la belle époque Pixar, et les protagonistes du « Monde de Némo » avaient bien plus d’âme à mon gout que les animaux de la ferme.

Et puis cet été, il y a eu « Up » (Là-haut en Vf) et définitivement, chez Pixar, ils sont bons. Mais paradoxalement cet hiver, j’ai revu le roi Lion, puis, rassembler mes CD Disney et je me suis rendue compte que ces bons vieux dessins-animés me manquaient. Du coup, quand j’ai appris que la princesse et la grenouille marquaient la réouverture des studios de conceptions 2D, j’ai plutôt pris ça pour un signe positif. Et mercredi j’ai passé un bon moment !

Oui, vraiment, j’ai passé un super moment ! J’ai versé de groooooosses larmes à la fin. Nan, c’est pas que c’est particulièrement poignant, mais moi, je pleure toujours à le fin d’un Disney, c’est une sorte de tradition (je fais ça aussi avec tous les films… Je fais ça tout le temps en fait…).
Ça a été un vrai bonheur de retrouver des décors dessinés à la main. Des halos jaunes pour représenter les lumières allumées et les reflets dégradés sur l’eau. J’étais conquise, après tout, je suis une enfant de Disney, j’ai grandi avec Papy Walt, les contes et la magie. Le tout en me trémoussant sur le tapis du salon en chantant toutes les chansons des films.
Et mercredi soir, je me suis trémoussée sur le siège de ciné. Parce que La princesse et la grenouille se déroule à la nouvelle Orléans, le berceau du jazz ! Il n’y a pas beaucoup de chanson, 3- 4 d’après mes souvenirs, et limite j’ai trouvé que c’était trop peu tellement elles sont raccord avec l’histoire et tant elles swing merveilleusement bien. De la chouette musique à tous les coins de rue, j’adore.
Les dessins sont jolis mais on est loin des partis prix artistiques (plus ou moins réussis) d’un hercule ou d’un Mulan…

Les personnages sont caricaturaux mais marchent parfaitement bien, et dans la lignée des derniers films, les personnages féminins sont ancrés dans l’air du temps, dynamiques et indépendants, loin des princesses coincées dans leur château et dans l’attente du prince charmant. De ce côté-là, le film ne déçoit pas. Mais, je ne suis ressortie totalement séduite, et il m’a fallu un temps fou pour trouver pourquoi.
Une des choses qui hérisse pas mal de gens chez les Disney, c’est la simplicité des messages et des trames scénaristiques. Le message gentillet et bien-pensant, destiné à apprendre à nos chères petites tête blondes les valeurs qui vont bien.
Et dans la princesse et la grenouille le message est confus, un peu brouillé, le travail est une saine valeur mais la famille aussi, d’ailleurs la famille sauve d’une vie de dilettante ? L’amour est au-dessus de tout ? Je suis pas sûre d’avoir saisi l’intégralité du message qu’on a essayé de nous faire passer. Du coup pour les plus jeunes, je me demande bien ce qui peut être compris de tout se fatras.

Et puis le crocodile musicien m’a trop rappelé un cousin croisé dans un film de Don Blutch.

Pour conclure la princesse et la grenouille n’est pas la merveilleuse illumination, le messie que j’attendais, mais c’est clairement un retour en force et en fanfare. C’est une bon Disney, même s’il ne se classe pas dans la catégorie des meilleurs. La musique est formidable, l’ambiance de la nouvelle Orléans et du bayou fonctionne à merveille : on sent l’énorme recherche qu’il y a derrière cet univers et on se laisse d’autant plus facilement happé et investir par l’univers.
Et puis on m’a dit que la princesse, plus jeune, elle ressemblait à mon avatar, ce qui est plutôt flatteur ! Du coup, comme ça prouve le bon gout des dessinateur, c’est un argument de plus en faveur de ce dessin-animé !

Indubitablement, la princesse et la grenouille est un film à voir, pour remettre un peu de chaleur dans nos cœurs, vu les froides températures qu’on doit supporter en ce moment. Par contre si vous y aller avec de jeunes enfants, soyez prêts à leurs tenir la main pendant certaines scènes assez impressionnantes, à donner plein d’explications et à répondre à plein de questions !

Author: Diraen

Pour maîtriser un peu mieux le concept de la Diraen (qui se prononce « dira haine »), il faut considérer que je suis maintenant une femme de 40 ans, qui aime tellement les jeux vidéo qu'elle travaille désormais à leur production et qui raconte sa vie ici, plus ou moins régulièrement, depuis plus de 15 ans.

Share This Post On

3 Comments

  1. Les bons vieux Disney d’antan c’est vrai que ce type de dessin animée manquais.
    Taran et le chaudron magique ! j’avais était le voir avec mon papa ! :love:
    j’aurais bien emmener ma filles voir la princesse et la grenouille mais elle est encore trop jeunes ^^

    Post a Reply
  2. Après t’avoir lu, je vois que l’on est sur la même longueur d’onde sur ce film 🙂
    C’est vrai que Tiana jeune ressemble à ton avatar mais Charlotte, jeune, ne me ressemble pas contrairement à ce qu’une personne dont je tairai le nom a dit durant la projection !
    .-= En ce moment chez Nalexa : [Avis] La Princesse et la grenouille =-.

    Post a Reply

Trackbacks/Pingbacks

  1. La princesse et la grenouille - La Bande Originale - Plopisation - […] ridicule ou bizarre. Mais définitivement, je vais investir dans la Version Originale, car comme j’ai vu le film en…

Et vous, votre avis ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.