[Critique] Halo Legends

Jeudi soir j’étais invitée à découvrir en avant première Halo Legends, une série de court-métrages autour de l’univers d’Halo, la fameuse licence de Microsoft.

J’ai eu la chance de travailler avec les gens qui ont bossé sur la version française (Traducteurs, ingés son, directeurs artistiques, etc. ) et même si je n’ai jamais joué à aucun titre de la licence (oui je sais, c’est une honte) j’étais vraiment emballée à l’idée de voir Halo Legends.


J’en suis sortie plutôt mitigée et comme je suis sympa, je vous donne mes impressions :

  • Origins : est un court métrage en deux parties racontant la genèse des Halos, l’histoire des Forerunners, la guerre entre les humains et l’alliance,  et le retour des Parasites.
    Graphiquement, il y a une touche old school dans l’animation qui m’a rappelée la planète sauvage, mais la narration s’avère quand même relativement ennuyeuse, et ce malgré un doublage pas désagréable.
  • The Duel prend place chez les Sangheilis. L’histoire n’est pas bluffante d’originalité et le rythme est parfois trop surfait, mais l’effet grahique, style vitrail, le rythme des combats et l’univers de Shangheilis m’ont vraiment plu, c’est un de mes courts préférés.
  • Home Coming: Grâce a des flashbacks, on alterne le champs de bataille et les souvenirs de jeunesse et de formation d’une spartan. Le rythme n’est pas mauvais, mais j’ai beaucoup de mal avec le graphisme manga des années 90. La fin hyper cucul plombe quand même pas mal ce court dont le propos est profondément inintéressant.
  • Odd one out: Le Spartan 1337 (j’adore 😆 ) est un vrai bras cassé, toujours fourré dans des situations improbables. Tombé sur une planète étrange il rencontrera des enfants pas banaux et affrontera un ennemi surpuissant. Le ton et le graphisme m’ont rappelé Dragon Ball et de par son univers complètement barré et son rythme effréné, dommage que certains plans souffrent d’un dessin bien cheap. Odd one out redonne quand même un bon coup de punch à l’ensemble de Halo Legends.
  • Prototype: L’escadron Hadès, menée par le commandant « Fantôme », doit détruire une arme secrète. Ce sera l’occasion pour lui de laver son honneur après avoir perdu l’intégralité de son escadron lors de la dernière mission qu’il commandait. J’ai vraiment eu envie de me pendre face à ce scénario mou et totalement téléphoné. Pras dit cliché, et je suis assez d’accord.
  • The Baby Sitter: une équipe de l’ODST doit accompagner un spartan dans une mission d’élimination. L’animation est sympa, le rythme soutenu, et même si le twist final est un peu téléphoné, j’ai vraiment apprécié ce court.
  • The Package: Ce court-métrage final est fort sympathique. Même si le design des humains au début m’a fait penser à ceux des pub 3D pour les céréales… Le reste du film est génial, plein de pep’s et parfaitement bien rythmé ! Un très bon final !

Globalement, je suis assez mitigée par ces courts-métrages. Dans le même genre, c’est à dire très inégal, ça m’a fait penser à « Animatrix », mais au moins, cette immersion dans l’univers d’Halo m’a donnée envie de découvrir le jeu (En plus ce sera l’occas de faire tourner la Xbox, complètement abandonnée depuis l’arrivée de la PS3).

Halo Legends sortira le 16 février, en DVD ou Blu-ray Disc :

– Un DVD simple
– Une version double DVD contenant le making of, les commentaires audio de Franck O’Connor et Joseph Chou et un reportage. (environ 20€)
– Une version Blu-Ray Disc qui contiendra le même contenu que la version double DVD  et un bonus supplémentaire intitulé « Halo : L’histoire jusqu’ici« . (environ 20€)

http://www.viedegeek.fr/post/News-Gaming-Halo-Reach-le-trailer-HD3 versions seront ainsi proposées : une version simple (19,98$), une version avec 2 DVD qui contient le making of, les commentaires audio et un reportage (29,98$). 

Enfin la version Blu-Ray Disc (34,99$) proposera le même contenu que la version avec deux DVD avec en supplément un bonus spécial intitulé « Halo : L’histoire jusqu’ici« . Les prix en euros ne sont pas encore connus mais devraient être sensiblement identiques.

Author: Diraen

Pour maîtriser un peu mieux le concept de la Diraen (qui se prononce « dira haine »), il faut considérer que je suis maintenant une femme de 40 ans, qui aime tellement les jeux vidéo qu'elle travaille désormais à leur production et qui raconte sa vie ici, plus ou moins régulièrement, depuis plus de 15 ans.

Share This Post On

1 Comment

  1. Moi non plus, je n’ai jamais joué à un seul Halo, mais comme toi, je suis très intéressée pour voir ces courts métrages. Par contre, avoir du recul en se basant sur les jeux, ben dommage, on ne peut pas.
    Ça ne m’empêchera pas de regarder la chose. 🙂
    Par contre, je vois qu’il y a de la 3D et rien que l’image que tu as mise, me donne une idée de la qualité visuel. :S
    .-= En ce moment chez IcingSugar : So I Married an Axe Murderer (1993) =-.

    Post a Reply

Trackbacks/Pingbacks

  1. [E3 2010] Conférence Microsoft - - Plopisation - […] une nouvelle partie de gameplay de Halo : Reach. Tout ce que je connais de Halo, c’est Halo Legends… Faudrait…

Et vous, votre avis ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.