[Critique] Le Pont des Espions de Steven Spielberg

Note: J’ai été invité à une projection du Pont des Espions en avant-première.

affiche - Le Pont des Espions

Contrairement à d’habitude, la projection du dernier Spielberg était notée dans mon calendrier depuis deux mois. J’ai presque oublié la séance, mais j’ai surtout complètement zappé qu’il s’agissait d’un Spielberg. En effet, bien que je n’ai pas vu tous ses films (non, je n’ai pas vu La Liste de Schindler, oui je sais, c’est un scandale), je me suis quand même dit que ça pourrait être bien… et je me suis souvenu de A.I. … Bref, ça aurai aussi pu être nul.

Le Pont des Espions - Image du film

Mais non, en fait c’est très bien. On se rapproche un peu d’un Attrape-moi si tu peux en terme de réalisation. Un thème sérieux (guerre froide, on va s’échanger des espions qui risquent la peine de mort dans le camps opposé, youhou !), abordé avec humour, pour faire du Pont des Espions un bon film d’espionnage, justement. Mais sans explosions, gadgets, 007, etc.
Un avocat américain est désigné volontaire pour défendre un homme accusé d’espionnage pour le compte des Russes dans un procès fantoche à la belle époque des chasses aux sorcières communistes. Les conséquences pour son image publique sont évidemment catastrophiques, mais une idée toute simple (transformer la condamnation à mort en 30 ans de réclusion) va mettre en place un système d’échange de prisonniers entre les USA et l’Union Soviétique.

Brooklyn lawyer James Donovan (Tom Hanks) est une homme ordianire placé dans des circonstances extraordianires dans Le Pont des Espions, réalisé par Steven Spielberg.

Comme on est à Hollywood, c’est romancé, et c’est normal, c’est un divertissement. Mais le film tient le spectateur bien en halène. Les dialogues sont formidables (les frères Cohen étaient dans le coin !), et on passe vraiment un très bon moment.

Pour la petite histoire, j’ai lu un article l’autre jour parlant de l’unique avion espion américain s’étant écrasé en URSS (un dénommé U2). Cet avion qui était top secret aurait dû rester indétectable à 70.000 pieds d’altitude. Mais il a été découvert lors du premier vol de son pilote, qui a été abattu, et s’est retrouvé entre les mains des Russes. Et c’est là qu’on a une autre partie de l’histoire, puisque c’est ce pilote qui sera échangé côté soviétique.

Le Pont des Espions - Image du film

En somme, le Pont des Espions, c’est un bon Spielberg, un bon divertissement, et un autre type de film d’espionnage !

Un film de : Steven Spielberg
Pays d’origine : États-Unis
Avec : Tom Hanks, Mark Rylance, Scott Shepherd (II)
Durée : 132 minutes (2h12)
Date de sortie en France :
Vu en : VOST
Voir la bande-annonce:

Author: Monochrome

Dans la production vidéoludique le jour, et ...autre chose la nuit ! Beaucoup trop de choses à faire dans la vie, et pas assez d'heures dans une seule journée pour les faire. Je dois faire partie de ces éternels insatisfaits qui finissent par trouver le bien-être au travers d'un espresso, le matin sur son balcon. Ou en écrivant quelques lignes qui me passent par la tête.

Share This Post On

Et vous, votre avis ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.