Cold in July se paye la concurrence

Dur, dur pour le film Cold In July, sorti mercredi dernier, de faire parler de lui au milieu du buzz généré par le trailer de Star Wars VII ou face au rouleau compresseur médiatique qu’est le troisième épisode du Hobbit.
Même nous, on a raté le créneau pour aller le voir… Du coup, on ne sait pas si le nouveau film de Jim Mickle est bien, mais on sait que chez son distributeur, Le Pacte, on a le sens de l’humour.

En effet, il semble que la mode soit au vidéo en pseudo 8 bits, puisqu’après le Nabilla Boobs c’est Cold in July qui se prête au jeu de la narration dégantée sur une musique rétro, le tout agrémenté de sauce pixels.
Et du coup, c’est assez drôle !

Cold in July 

1989. Texas. Par une douce nuit, Richard Dane abat un homme qui vient de pénétrer dans sa maison. Alors qu’il est considéré comme un héros par les habitants de sa petite ville, il est malgré lui entraîné dans un monde de corruption et de violence.

Un film de : Jim Mickle
Pays d’origine : France, États-Unis
Avec : Michael C. Hall, Sam Shepard, Don Johnson, Nick Damici…
Durée : 1h49 (109 minutes)
Date de sortie en France : 31 décembre 2014
Voir la bande-annonce:

Author: Diraen

Pour maîtriser un peu mieux le concept de la Diraen (qui se prononce « dira haine »), il faut considérer que je suis maintenant une femme de 40 ans, qui aime tellement les jeux vidéo qu'elle travaille désormais à leur production et qui raconte sa vie ici, plus ou moins régulièrement, depuis plus de 15 ans.

Share This Post On

Et vous, votre avis ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.