Ça fait dix jours maintenant que j’ai pu découvrir la Nintendo Switch.
Et je ne sais toujours pas ce que j’en pense…

Nintendo Switch et son dock TV

Je vous ne fais pas la liste détaillées des caractéristiques techniques de la bête (allez donc voir chez John Couscous, il y a tout ce qu’on sait actuellement), mais plutôt partager mon expérience sur les quelques jeux que j’ai eu l’occasion de prendre en main.

D’abord les aspects positifs, les trucs qui m’ont vraiment plu à commencer par les Joy-Con.
Comme je m’y attendais ces manettes sont vraiment petites, mais la prise en mains est meilleure que ce à quoi je m’attendais. Je ne suis cependant pas certaine que je pourrais prendre du plaisir à jouer avec pendant des heures mais il faut noter que ces tout petits bouts de trucs sont bluffant.
Entre autre sur des activités particulières de la collection de mini-jeux contenus dans 1, 2 Switch comme le Safe Crack ou le Ball Count : dans Safe Crack, il faut incliner la manette jusqu’à trouver le « cran faible » d’un coffre-fort et ce trois fois de suite pour pouvoir l’ouvrir. On retrouve là le motion gaming cher à Nintendo : on penche à droite ou à gauche jusqu’à ce que la manette vibre différemment, on maintient la position pour valider le cran et on continue. C’est pas bien compliqué mais assez jouissif, je pourrais jouer à ça des heures…

Plus bluffant encore, Ball Count vous demande de considérer la Joy-Con comme une boite fermée contenant un certain nombre de billes. A vous de tourner et retourner la manette pour provoquer des chocs et en déduire ou bruit ou au mouvement le nombre de billes présentes. C’est carrément bluffant, d’autant plus que je suis nulle à ce genre d’activité, exactement comme dans la vraie vie.

Switch - Le concept de Ball Count en image

Définitivement, le gyroscope et les systèmes de vibrations sont ultra précis et pointus, Nintendo fournit ici une techno totalement au point.
Et non, je ne vous parlerai pas de Milk, ce jeu gênant qui simule la traite d’une vache en duo…
Au final, je suis assez bluffée et j’ai eu ensuite l’occasion de confirmer que les gyroscopes ne sont pas seulement efficaces sur les mouvements lents et précis.

Un de mes collègues était complètement excité par le concept du jeu Arms : un ring, des combattants aux bras extensibles et de la baston.
Du coup, je me suis dit que ça serait un bon défouloir, ben que nenni.
Là encore, il faut maîtriser l’inclinaison des poings en orientant et le Joy-Con et la trajectoire de frappe pour ne pas envoyer son poing au-dessus de la tête de l’adversaire.
Bon, en gros il ne suffit pas de taper en mode défouloir, il faudra du skill pour maîtriser Arms…
Est-ce que j’achèterai un tel jeu 50 € ? J’ai de gros doutes.

J’ai volontairement fait l’impasse sur Zelda Breath of the Wild, parce que je ne voulais pas me spoiler. Je me suis contentée de regarder par-dessus quelques épaules au passage et je dois avouer que j’ai bien envie d’ajouter ce nouvel épisode à ma liste, même si j’ai toujours quelques opus de retard…
Et comme il sort sur WiiU, je pourrais m’y plonger dès le 3 mars prochain !

J’ai aussi testé Mario Kart 8 Deluxe et… Ben rien, c’est Mario Kart, plus beau que sur WiiU et sur lequel je suis aussi nulle que sur WiiU. Ben oui, parce que je l’ai déjà sur WiiU.
Ah si.
Il y aura un mode arène. Mais il n’était pas jouable. Au-delà de ça, ça a été l’occasion de jouer avec la console complète en main (Joy-Con intégrés à la console) et confirmer que l’ergonomie globale est très agréable. Je me vois bien jouer absolument n’importe où avec la Switch!

J’ai passé un peu de temps à regarder Bomberman R par-dessus d’autres épaules et il est bien joli, avec des personnages féminins mais ça reste ce bon vieux Bomberman.

J’ai complètement craqué sur Sonic Mania, parce que moi, tu me proposes un Sonic 2D digne des années 90 et hop, tu peux me vider les poches. Mais il sortira sur PS4… Et j’ai déjà une PS4.

J’ai fait l’impasse sur Splatoon 2 parce que je n’ai pas bien compris qu’elles étaient les différences avec le 1er, au demeurant déjà excellent !

Switch - Ecran de jeu de Has Been Heroes

Et pour finir, j’ai passé un temps fou à jouer à Has Been Heroes, petit jeu indépendant développé par le studio finlandais Frozenbyte. Il m’a directement fait penser à Plants VS Zombies avec ses vagues d’ennemis se déplaçant sur une seule ligne. Avec un peu plus de profondeur et stratégie.
J’avoue, c’est le jeu qui m’a le plus intriguée de tous ceux disponibles. La bonne nouvelle, c’est que ce jeu qui semble recelé sa dose de challenge sort aussi sur PS4 et PC. Et j’ai déjà une PS4 et un PC.

Je crois que c’est ce qu’il faut conclure de ma première prise en main de la Nintendo Switch : la console est très belle, c’est un beau produit, fin et complet avec un potentiel de motion gaming assez conséquent. Mais de mon point de vue, la Switch n’est pour l’instant que ça, un magnifique produit plein de potentiel. Le nombre de jeux originaux annoncés et ceux que j’ai pu tester ne m’enthousiasment pas plus que ça, et ce n’est pas l’inattendu Mario Odyssey qui me fera craquer.
Alors il est certain que le fait que je possède déjà une WiiU (qui apparaît de plus en plus comme le brouillon commercialisé trop tôt de la Switch) ne m’aide pas à m’enthousiasmer pour la nouvelle console, mais je vais bien évidement garder un œil dessus, parce que pour peu que le line-up s’étoffe un peu, il y a moyen que je craque très vite. Ou pas.
Ouais parce que j’ai toujours pas digéré la récente annonce de l’arrêt du développement de jeux sur WiiU par Nintendo.
J’ai cru en vous moi les gars et voilà. Je me retrouve comme deux ronds de flan ! Merci hein !

Parce qu’il y aussi l’aspect financer qui me fait douter : la Switch est vendue nue, sans aucun jeu avec (alors qu’1, 2, Switch aurait fait un magnifique pack de démo, comme Wii Party en son temps) aux alentours de 320 € ( et les prix descendent un peu plus chaque jour depuis l’annonce) et surtout, elle s’accompagne d’une flopée d’accessoire qui donnent le vertige, tant par leur quantité que par leurs prix ( Joy-Con Wheel, Pro Controller, paire de Joy-Con supplémentaires, Joy-Con à l’unité, Joy-Con Charging Grip, etc.). Certains de ces accesssoires sont ceux classiques d’une, d’autres un peu moins.

Quelques uns des accessoires de la Switch

Du coup, je préfère attendre un éventuel pack moins cher et un peu de visibilité sur le succès de la bête.

Bref, entendons-nous bien. Je finirais sans doute par acheter une Switch mais pas maintenant.
Après si vous n’avez pas de WiiU, très envie de jouer à Zelda et une confiance aveugle en Nintendo, foncez !
En attendant, découvrir la Switch m’a donné envie d’écrire une ode d’amour à ma WiiU.
Je vais donc faire ça de ce pas.
Enfin, bientôt.
Sûrement.