J’étais assez fière de moi, en 2014 et en 2015, j’avais réussi le pari, perdu cette sale habitude d’attendre la toute fin du mois de janvier pour faire mon billet annuel de bonne année…
bon ben cette année, c’est raté.

Mais j’ai des circonstances atténuantes, j’ai fini 2015 malade comme un chien et j’ai débuté 2016 dans le même état. L’aspect positif c’est que je suis probablement une des rares personnes qui a perdu cinq kilos pendant les fêtes malgré une table couverte de bonne chère…
Et pour votre information, si jamais un jour un de vos proches se fait diagnostiquer une angine phlegmoneuse, compatissez à mort, parce que c’est le pire type d’angine au monde. Je peux vous le dire, j’en ai enchaîné deux.

Happy_2016
© Tous droits réservés par Felicity Berkleef

Du coup, pour les 366 jours de 2016, (oui, 2016 sera bissextile) je ne souhaite rien à personne. A part la santé. Surtout la santé.
Et de l’amour, parce qu’on en a jamais assez.
Pour tout le reste, n’attendons rien, nous ne serons pas déçu, laissons-nous surprendre.

Pour ma part, 2016 devrait être l’année du changement et des projets annexes et j’espère pouvoir vous en dire plus très vite 😎 Et du coup, tant que j’aurai la santé, ça devrait bien se passer.

Et pour qu’il y ait au moins un intérêt à attendre la dernière minute à vous présenter mes non-vœux, je vous laisse avec une vidéo qui m’a bien fait marrer et qui traduit assez clairement mon état d’esprit en cette fin janvier.