Depuis aujourd’hui et jusqu’à dimanche Samsung a installé un parc d’attraction au-dessus de la Bibliothèque Nationale François Mitterrand, à Paris.
Et quand Samsung m’a proposé de venir le visiter, j’y suis allée davantage par curiosité pour l’installation qu’excitée par la réalité virtuelle.

Parce que la RV (ou VR comme disent nos amis anglo-saxons), de un, j’ai toujours pas compris quel en était vraiment l’intérêt passé les 5 minutes classiques de rigolade; de deux, après avoir testé le HTC Vive, j’ai compris que j’avais entre les mains la fin de l’humanité (Il fallait me voir avec mon casque sur la tête en train de pleurnicher « Laissez-moi tranquille maintenant, je ne reviendrai jamais, je vais rester là, à réparer des robots pour Aperture Science tout le reste de ma vie. Non, non, ne me débranchez pas ! »).
Pour rappel, le HTC Vive et l’Oculus Rift, c’est 900 € la bête, et à ce prix, le PC pour faire tourner les vidéos n’est pas inclus…

On comprend mieux pourquoi Samsung essaye de se positionner sur le marché avec son Gear VR à 100 € : Alors oui, la qualité des vidéos proposées par les casque les plus chers est bien supérieure mais même avec le casque PlayStation VR de Sony à 400 € en face, il y a un boulevard pour la mise à disposition au grand public de la VR.
Et étonnement, Samsung m’a convaincue en m’ouvrant de nouvelles perspectives d’utilisation, autre que le gaming pur, avec son casque.

Samsung-Gear-VR-7

Alors rapidement, je rappelle le concept du Gear VR pour les deux du fond qui suivent pas : un casque dans lequel on insère son téléphone et en deux temps, trois mouvements, on est projeté dans un environnement virtuel qu’on peut explorer en tournant sur soi-même.

Au S7 Life Changer Park, il y a neuf attractions, à première vue plus ou moins enthousiasmantes suivant ce qui vous passionne dans la vie. J’en ai testé huit et le fun n’était pas forcément là où on l’attendait.

plan_s7lifechanger_park

En gros, j’ai été déçue par celles destinées aux « geeks », à savoir l’Avengers S.T.A.T.I.O.N, où l’on se retrouve plongé au cœur d’un affrontement entre les Avengers et Ultron. J’ai trouvé la modélisation 3D assez datée et l’action plutôt illisible malgré le slow motion.

Pour Zombies Asylum, là, c’est juste que la frayeur n’est pas du tout au rendez-vous. C’était l’attraction que j’attendais le plus, autant vous dire quel la déception était à hauteur de mes espérances : immense. Même si la petite surprise à la fin à un peu sauvé le tout.

J’étais pas du tout emballée pour aller faire un tour dans une boite de nuit avec Ibiza DJ et bizarrement, je n’ai pas spécialement apprécié la balade, même si techniquement la promesse est tenue, si vous pensez à vous retourner, vous découvrez derrière vous des jeunes danseuses « à fond dedans ».

Le grand 7, avec son siège sur motorisé et son petit ventilo intégré, fait parfaitement le job même si pendant les dix premières secondes mon cerveau était en mode panique « je vois qu’on bouge mais je sens pas qu’on bouge » (j’ai immédiatement béni le siège et ses petits mouvements).
Le grand huit est un classique des casques de réalité virtuelle, ça fait son petit effet, donc ça marche à tous les coups.

Le Dino Safari, je n’en attendais pas grand-chose et finalement, c’était fort sympathique de se trouver face à face avec un brontosaure (?) assez touchant à l’animation plutôt réussie. Un truc absolument bluffant, particulièrement pour les plus jeunes (dès qu’on aura trouvé une techno qui n’est pas déconseillée au moins de 13 ans…)

Surf_Rider_Samsung_Park

En bonne larve pas du tout fan de sport, je n’attendais pas grand-chose de Surf Ride et Ski Jump et encore une fois, le matériel motorisé est un énorme plus.
Je ne peux physiquement pas faire de ski (genou en mousse, tout ça) et franchement, les sensations étaient plutôt sympa.
Pareil pour le surf, je ne crois pas qu’un jour j’aurai une autre occasion de me retrouver au cœur d’un tube d’eau. J’ai vraiment apprécié l’aventure et les petits surfeurs qui nous accompagnaient sur l’eau sont plutôt agréables à regarder…

La vraie grosse bonne surprise, c’était le World Tour. Une ballade autour du monde, des savanes aux glaciers en mode tranquille. Où qu’on tourne la tête, il y a toujours quelque chose à regarder et c’est hyper reposant. Je me dis qu’au moins, quand on aura vu disparaitre toutes les espèces menacées de la planète, il rester ça à nos enfants. La possibilité de se tenir à moins de 2 mètres d’un animal disparu…

Bref, au final, ce S7 Life Changer Park était une très bonne surprise, une expérience technologique sympathique comme je n’en avais pas vécu depuis longtemps. Et une très bonne initiative pour faire découvrir la VR grand public au plus grand nombre.

S7_Life_Changer_Park

Donc que vous ignoriez tout de la réalité virtuelle ou que vous connaissiez déjà et que vous ayez envie de découvrir de nouvelles sensations grâce au matériel motorisé, si vous êtes à Paris ce week-end (17-18-19 juin), n’hésitez pas à faire un tour du côté de la BNF (et s’il pleut, rassurez-vous, les animations sont couvertes), le « parc » est gratuit !
Juste… Souvenez-vous juste que les notations du niveau d’adrénaline de chaque attraction sont basées sur l’échelle d’adrénaline de votre grand-père. Parce que pour mettre 4/5 au Surf Ride, faut vraiment être un être un enfant de 3 ans : la seule bonne raison possible pour voir son rythme cardiaque s’emballer sur la planche de surf motorisée !

Informations pratiques :
Dates et horaires :

  • Vendredi 17 juin et samedi 18 juin de 12h à 22h
  • Dimanche 19 juin de 12h à 20h

Lieu :
Esplanade de la BnF – François Mitterrand dans le 13ème arrondissement de Paris : métro 6 & 14 et RER C.