J’ai adoré Captain America. Le premier. Il faut que ça soit dit parce qu’au moment de la sortie, je me faisais regarder comme l’incarnation du mauvais goût quand je m’en vantais.
Mais oui, j’ai apprécié la manière dont Marvel a donné vie à un des super-héros qui passe pour le plus lisse qui soit. Alors j’étais à la fois enthousiaste ET craintive à l’idée de découvrir le soldat de l’hiver.
Parce que bon, les super-héros à force de les voir régulièrement à l’écran on peut facilement faire une petite overdose, et même si jusqu’ici Marvel s’en sort bien dans l’ensemble, le très moyen Iron Man 3, nous a rappelé que la plantade n’est jamais loin.
Heureusement, je mettrai Captain America : Le Soldat de L’Hiver dans l’étagère des réussites puisque j’ai passé un fort bon moment à suivre la course contre la montre de Steven Roger et de ses petits camarades. Je ne vous dévoilerai rien de l’intrigue mais le film est bien ficelé et ne souffre d’aucune longueur. Tout y est pour faire de ce film un excellent divertissement.

Captain_America_2-Widow-Cap

Le personnage de Black Widow gagne franchement en épaisseur, Scarlett Johansson livrant une prestation absolument parfaite tout en subtilité évitant la facilité du jeu minimaliste là où son personnage offrait un « boulevard de mystères ».
Gros coup de cœur pour Chris Evans également qui arrive à donner de plus en plus en plus d’épaisseur à son personnage, (désolée Chris Hemsworth mais il faudrait que tu en prennes de la graine, parce que ta plastique de rêve et Mjölnir ne feront pas la blague éternellement) sans doute grandement aidé par un scénario qui pousse Captain America à s’adapter à une époque qui n’est plus la sienne et à redéfinir ses valeurs face à un monde de plus complexe…
Et que dire de monsieur Samuel L. Jackson, 65 ans au compteur et toujours aussi charismatique ET cool.

Spoiler: Ci-dessous SelectionnerLire

Captain_America_2-pierce-fury

Coté réalisation, rien de fou, fou : la mise en scène est assez classique et les combats restent relativement lisibles (comparés à la mode actuelle qui pousse de plus en plus la shaky cam, c’est limite statique, mais bon, on est loin de la mise en scène hyper intelligible des films d’action des années 80-90… ). Cependant, sachant que j’ai échappé à la projection en 3D, je ne suis pas certaine que cette lisibilité de l’action survivra au relief et à l’accentuation des flous de mouvement qu’on lui connait, particulièrement dans les scènes de combat rapprochées, un peu en dessous du reste.
On notera d’ailleurs que les effets spéciaux sont parfaitement utilisés, leur présence à l’écran est soit subtile (je suis encore bluffée par l’effet de vieillissement), soit parcimonieuse (les rares fois où je me suis dit « là, il y a des FX » c’était souvent sur des plans très larges avec incrustation partielle).
Cette intelligence de l’utilisation de l’image de synthèse vient encore renforcer l’aspect réaliste de l’univers et donc jubilatoire du film.

En bon film de divertissement, Captain America : Le Soldat de L’Hiver mélange savamment action, émotion et humour. Même si toutes les scènes humoristiques ne sont pas forcément voulues : la scène d’ouverture a déclenché une hilarité générale lors de la projection. Forcément, on y trouve trois méchants français qui sont respectivement : abominablement mauvais acteur, québécois à fort accent et euh… (c’est quoi le mot pour « acteur capable d’enchaîner des mots en français sans accent mais sans non plus aucun mots de liaison ni structure grammaticale ? ») pas français… Rien que pour ça, ce film mérite sa projection en VO.

Captain_America_2-Winter

Avec l’arrivée d’un nouveau super-héros (puisqu’on est ici bien au-delà du rôle de simple sidekick pour Anthony Mackie) en la personne du Faucon et une Némésis fratricide (Sebastian Stan en Soldat de l’hiver. Miam, miam.) qui arrive à être inquiétante et à vous faire douter que les gentils gagneront bien à la fin, il n’y a définitivement rien à jeter dans ce second Captain America.
Bon après, si vous n’aimez ni le divertissement hollywoodien, ni les super-héros, n’espérez pas de miracle non plus hein…

Marvel prend plaisir à déconstruire les bases simplistes (« les bons à droite, les mauvais à gauche ») de son univers, pour amener le grand public vers une période plus trouble et nuancée du Marvelverse … Parce que je le dis et le redis, envers et contre tous, Civil War finira bien par arriver sur nos écrans ! (Punaise, on ne peut pas intégrer le personnage de Sharon Carter si on ne vise pas de porter Civil War à l’écran, bordel !)

En attendant, j’ai vraiment hâte de retrouve le Cap’ dans le prochain film Avengers, en attendant un troisième épisode des aventures de Steven Roger que j’espère tout aussi jubilatoire que les précédents.

Ps : Cessez de vous barrer avant la fin du générique hein ! Il y a, comme dans Thor deux scenettes, une après le générique esthétique (une pure merveille graphique) et une, qui devrait ravir Carter, après le second générique (le moche avec les noms blancs sur fond noirs)

Captain_America_2-pierce-cap

Un film de : Anthony & Joe Russo
Pays d’origine : États-Unis
Avec : Chris Evans, Scarlett Johansson, Anthony Mackie, Samuel L. Jackson, Robert Redford, Cobie Smulders, Emily VanCamp, Hayley Atwell
Durée : 128 minutes (2h08)
Date de sortie en France : 26 mars 2014
Vu en : VOST
La bande-annonce: