Suicide raté ?

10 Août 2016 by AdA

suicidesquad_equipe

DC veut faire comme Marvel à tout prix, et ce prix, c’est Affleck en Batman et Snyder en producteur, mais c’est aussi la fausse bonne idée ressortie du Silver Age, et remise au goût du jour pour Harley Quinn dans les années 2000 : recycler de petits super-vilains pour en faire une petite équipe, et accessoirement, expliquer pourquoi tous ces gus sont toujours en liberté après avoir été arrêtés cent-cinquante fois par Batman et consorts. Résultat, on se retrouve devant un film-patchwork en deux parties, exposition et castagne, à chercher son héros, ce qui est un peu gênant pour un film de super-héros, ou disons d’anti-héros. On sait qu’un bon blockbuster super-héroïque, c’est d’abord un bon super-vilain sauf pour Iron-Man, mais avec Delevingne l’Enchanteresse qui tortille du cul pour chier ses sorts, il va falloir se rabattre sur autre chose. On pense à Deadshot ou à Harley, sur lesquels les scénaristes ont misé pour contourner l’effet de foule plus que sur Slipknot, mais ils ne sont pas si méchants que ça puisqu’ils ont des sentiments.

suicidesquad_jokerNon, le vrai méchant, c’est le Joker ou ça aurait dû, et on se dit, jusqu’au sauvetage héliporté, qu’il va bien finir par prendre les choses en mains et renverser la vapeur. Mais non, car il se crashe comme Leto, trop occupé à faire oublier Nicholson et Ledger pour se rendre compte que son dentier est ridicule, ou que son maquillage le fait ressembler à un Macaulay Culkin façon drag queen. Donc, il ne reste plus qu’Amanda Waller, jouée par cette actrice qui donne toujours l’impression d’avoir pleuré juste avant, et qui bute ses collaborateurs sans raison sauf montrer qu’elle est une vraie dure, alors qu’elle contribue seulement à un renversement des rôles sans intérêt. Ça paraît léger, surtout avec une musique ringardo-chic à la Guardians qui fait réchauffée, et un univers simili-réaliste à la Nolan qui fait raté, et ce sans parler de combats à la limite de la lisibilité voire de la compréhension, comme quand Harley se bat dans l’ascenseur avec deux têtes-de-bulles avant d’être rattrapée par ceux qui sont partis après. Allez, il faut tout de même rendre à César ce qu’on ne lui aurait pas donné d’emblée, et reconnaître que Margot Robbie s’en tire bien malgré son accoutrement putassier, mais c’est peut-être parce qu’elle est la seule à apporter cet humour qui manque cruellement au DC Extended Universe.

AdA
"Et d’aujourd’hui à la fin des siècles, ce jour solennel ne passera jamais, qu’il n’y soit fait mention de nous ; de nous, petit nombre d’heureux, troupe de frères : car celui qui verse aujourd’hui son sang avec moi sera mon frère."
— Chroniques de la guerre contre les frites servies sans mayonnaise

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:argh: :| :$ :B :cool: :*( :curious: x_x :gasp: =D :happy: :/ :D :injured: :lol: :lol2: :love: :X :meh: O_o :ohhyeahh: D: :omg: :raisebrow: :P :( 0_0 :shocked: :sly: :) :] ;] :worry: :wow: